L'école privée de M. MARTIN


M. Justin MARTIN
M. Justin MARTIN

A partir de septembre 1852, au hameau de Thouzon, fonctionnait une école privée non confessionnelle dirigée par M. MARTIN Justin (petit-fils d'Esprit MARTIN qui fut le premier maire de l'ancienne commune). Cette école n'accueillait que des garçons et, pendant un temps, ce fut un internat.

En 1868, elle accueillait 45 élèves ; certains enfants venaient des communes environnantes. Devant l'école s'étendait un grand jardin à la française dit "le jardin aux 17 colonnes" dans lequel M. MARTIN enseignait, entre autres, l'art de la greffe, mais aussi la natation. D'ailleurs le bassin tout en longueur existe toujours aujourd'hui. A certains moments fonctionnait également un cours pour adultes : l'hiver 1867-1868, il y eut jusqu'à 23 élèves qui n'eurent à payer que les frais d'éclairage. 

La réussite de cette expérience valut à M. Martin d'être récompensé en 1866 et 1867 par l'Inspecteur Primaire (médaille d'argent et indemnités financières).

Les propriétaires actuels, héritiers de M. MARTIN, ont encore le règlement de l'école qui ferait pâlir les pédagogues d'aujourd'hui. En voici quelques extraits :

 

REGLEMENT DE L'ECOLE PRIVEE DU HAMEAU DE THOUZON

1°) Ceux qui ne viendront pas à l'heure dite seront à genou tout le temps de l'école.

2°) Quand ils seront réunis tous ensemble, ils feront la prière et ensuite après un petit déjeuner d'un quart d'heure et sans bruit.....

3°) Ceux qui se diront des surnoms seront frappés de deux coups de nerf ou férule.

4°) Ceux qui se battront seront deux jours à genou et un coup de férule chaque jour le soir.

5°) Ceux qui s'arrêteront le long du chemin ou qui ne salueront pas les gens à sa rencontre avec son chapeau à la main principalement les gens lettrés, seront punis tout le jour à genou comme des malhonnêtes sans civilité.

6°) Ceux qui entreront dans la classe sans dire bonjour ou bonsoir avec le chapeau à la main...etc...

 


Les MARTIN père et fils

Vous l'avez compris, Justin MARTIN était une personnalité du hameau de Thouzon : il était instituteur, directeur de son école, propriétaire du château de Thouzon, de la grotte et d'une bonne partie de la colline, du domaine de la Giride.... mais je ne vous ai pas encore parlé de son fils Hector, qui était l'élève de son père et qui est devenu professeur de lycée. Né en 1862, il est décédé trop jeune, la même année que son père en 1911. Mais outre sa réussite professionnelle, il avait "un coup de crayon" tout à fait remarquable, comme vous pouvez le voir dans la galerie ci-dessous :

Mais il avait de qui tirer. Voici quelques dessins de son père Justin :