Un document de 1278


EXTRAIT DU « LIVRE DE SIMIANE » (Archives municipales de Châteauneuf)
concernant le seigneur Giraud Amy et son « Châteauneuf », le château de Thouzon et la ville de Jonquerettes.
NB : Ce texte est une traduction en français datant de 1521 de textes latins plus anciens. Le secrétaire qui a effectué la traduction écrit « JUNQUIERES » au lieu de Jonquerettes et « THOLON » au lieu de Thouzon, mais il est bien question de ces deux lieux puisque dans tout ce recueil il est question de l’Abbé de Saint Andrieu près d’Avignon (Saint-André de Villeneuve).

«… de plus a prononcé que les habitants de Thouzon payeront tous les ans audit Messire Giraud Amy pour l’albergue* dix livres. De plus a prononcé que ledit abbé de Saint Andrieu mettra les gardes aux vignes de Thouzon. De plus a prononcé que les hommes de Thouzon et ceux de Jonquerettes seront tenus de leurs bêtes aider à chaucher**(fouler) les blés dudit Messire Giraud Amy au temps de moisson. Toutes les choses dessus nommées ont été ratifiées par les moines dudit lieu de Saint Andrieu tenant chapitre en l’an 1278 et la deuxième calande de juin… » (Folio 239)

* L’albergue était au Moyen-Age un impôt qui à l’origine était un droit féodal : héberger son seigneur et ses troupes
**  « chauchage » du provençal « cauca » qui veut dire piétiner, fouler du pied

Ce texte mentionne clairement que Thouzon avait des habitants et des vignes, qu’il était sous la tutelle du seigneur Giraud Amy et dépendait de la juridiction de l’Abbaye de Saint-André.

Écrire commentaire

Commentaires : 0