Découverte d'une grenade

Ils voulaient récupérer une armoire, stockée dans la cave de leur grand-père depuis plus de 35 ans. Mais ces Thorois, installés depuis toujours dans le hameau de Thouzon, ont bien vite renoncé à vider leurs étagères : ils avaient hérité sans le savoir d'une grenade défensive. Un redoutable engin datant de la Seconde Guerre mondiale, reconnaissable à son corps quadrillé, destiné à se fragmenter pour mieux tuer.

Prévenus, les gendarmes ont fait appel aux démineurs de la Sécurité Civile, qui sont intervenus hier matin pour récupérer l'engin : une grenade anglaise Mills n°36, pour les connaisseurs, en excellent état. Et, fins connaisseurs, Jean-Marc et Christian le sont particulièrement : démineurs à la Sécurité Civile, ils interviennent deux à trois fois par semaine dans le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône pour récupérer ces "souvenirs de famille" plutôt embarrassants....

La Provence - 1er Mars 2012

Écrire commentaire

Commentaires : 0